Système de Gestion de Base de Données

De Wiki SIO EDM
Aller à : navigation, rechercher

Un système de gestion de base de données (SGBD) est un logiciel système, intermédiaire entre les utilisateurs et la base de données. Il a donc comme rôle de stocker des informations de manière organisée, en assurant la sécurité et la pérennité de ces dernières, afin qu'elles soient à la disposition des utilisateurs.

Fonctionnement de base SGBD
Fonctionnement de base d'un SGBD

Les SGBD sont des logiciels dit "universel", indépendant de la base de données, il doit pouvoir être accessible et utilisable depuis un autre programme (application web, logiciel..).


Histoire

Avant l'invention des systèmes de gestion de base de données, c'est à dire jusqu'en 1960, les données étaient stockées en brut dans des fichiers. Cette méthode de stockage a très vite était remise en question, de part son évident manque d'organisation, de sécurité, et de "traçabilité" des données lorsqu'un projet prenait une certaine ampleur.

A partir de 1960, IBM s'associe avec Rockwell (conglomérat Américain de l'industrie spatiale) pour mettre au point le premier SGBD, nécessaire à la réalisation du programme Apollo : Information Management System (IMS)

Ce n'est que 5 ans plus tard, en 1965 que Dick Pick développe son système d'exploitation Pick, incluant un SGBD avec son propre langage : DataBasic. Cette technologie était toujours utilisée en 2002.

Enfin à la fin des années 1970, IBM toujours présent sur le marché, dévoile le premier SGBD relationnel appelé System R, avec son langage dédié, le SQL. C'est cette technologie qui est majoritairement utilisée de nos jours.

Objectif d'un SGBD

Le but d'un SGBD est de facilité l'accès aux données par un utilisateur, tout en cachant la représentation physique aux applications (que les données soient réparties sur un réseaux, ou centralisé, cela ne change rien pour l'utilisateur). Un SGBD est donc un outil d'interrogation et de manipulation des données. Il permet donc, au travers de son interface graphique (pas obligatoirement) ou de son langage (bien souvent le SQL) :

  • L'insertion de données (INSERT en SQL).
  • La modification de données (UPDATE en SQL).
  • La suppression de données (DELETE en SQL).
  • L'affichage de données (SELECT en SQL).

Les fonctions présentées ci-dessus seront souvent suivies en SQL de clauses qui seront traitées en interne par le SGBD :

  • FROM désigne les tables concernées
  • WHERE permet de fixer les conditions

Il existe un grand nombre d'autre clause, mais les clauses sont relative au langage SQL.

Le marché du SGBD

Les système de gestion de base de données sont impliqués dans tous type de domaine professionnel, mais aussi pour les particuliers. Ils sont utilisés dans une majeure partie des sites internet, dans les transactions en ligne, les blogs, etc..

En 2007, le marché est dominé par 3 principaux acteurs, à savoir Oracle qui détient 44% des parts du marché, IBM et Microsoft. Le leader du marché réalise 45% de son chiffre d'affaire, grâce à ce marché.

Quelques SGBD

Nom SGBD Année Editeur Tarif SQL ? Licence
Apache Derby 1996 Apache Software Foundation Gratuit / Open source Non Apache
IBM DB2 1983 IBM ~479€/an Oui propriétaire
Microsoft Access 1992 Microsoft 90-240€/an Oui propriétaire
Microsoft SQL Server 1989 Microsoft 3717$ ou 14256$ Oui propriétaire
Oracle Database 1979 Oracle Corporation Entre 2000 $/an et 11 000 $/an Oui propriétaire
MySQL 1995 MySQL / Oracle Gratuit/open source Oui GPL
PostgreSQL 1985 Michael Stonebraker 479 $/an Oui BSD

Voir Aussi