Hawk-Eye

De Wiki SIO EDM
Aller à : navigation, rechercher

Hawk-Eye est un système informatique créée en 2001 au Royaume-Uni par le Docteur Paul Hawkins. Le logiciel utilise 6 caméras de haute performance disposés à chaque coin du terrain de manière à capturer chaque angle et qu'il n'y est aucun angle mort. Ensuite, il superpose les 6 images grâce à la méthode de la triangulation puis crée une image 3D d'une grande précision. Il a était utilisé pour la première fois pour une diffusion d'un match de criquet à la télévision.

Histoire

Le logiciel à été développé par une équipe d'ingénieurs de Roke Manor Research Limited, une filiale de Siemens. Le brevet à été déposé puis la propriété intellectuelle et logicielle à était transféré à une société créée pour l'occasion, Hawk-Eye Innovations Ltd. Le 14 juin 2006, l'entreprise à était rachetée par des investisseurs américain puis à fini par se faire racheter par le géant de l'électronique Sony en 2011. La technologie a était utilisé pour la première fois par la chaine Channel 4 lors du match de criquet entre l'Angleterre et le Pakistan le 21 mai 2001. Il était d'abord utilisé par les télévisions pour voir les trajectoires des balles, et à était utilisé pour la saison 2008/2009 pour l'arbitrage la première fois.

Fonctionnement du logiciel

Le logiciel est basé sur le principe de triangulation en utilisant les images ainsi que les données spatio-temporelles fournis par les caméras situés aux différents endroits et angles du terrain. Pour le tennis, il y a par exemple 10 caméras. Auparavant, le logiciel contient une bibliothèque de données qui contient elle-même un modèle prédéfinie de la surface de jeu ainsi que des données sur les règles du jeu. Sur chaque image envoyées par chaque caméra, le système identifie le groupe de pixels qui correspond à l'image de la balle. Ensuite, pour chaque image est calculée la position en 3D de la balle en fonction des images d'au moins deux des caméras séparés au même moment. Une succession d'image construit un enregistrement de la trajectoire qu'a réalisé la balle. Il permet aussi de "prédire" la future trajectoire de la balle en fonction de la vitesse et de l'angle du rebond et s'il interagit avec n'importe quel élément de la surface de jeu. Il peut aussi utiliser ces images pour détecter des fautes. Le système génère une image graphique du terrain et de la balle, de manière à ce que cela puisse être montrer en temps quasi réel à la télévision, aux spectateurs ou aux entraineurs ou juges. Le système est relié à une base de données de manière à ce que les données soit conservées de manière à pouvoir réaliser des statistiques sur un joueur, un match, ou bien une équipe.

Sport

Tennis

Système Hawk-Eye utilisé durant le tournoi de Wimbledon.

Il a été utilisé la première fois en 2004 lors de la défaite de Serena Williams en quart de finale de l'US Open 2004 face à Jennifer Capriati. Il était au départ autorisé un nombre illimitées de fois, ce qui à conduit à quelques abus. De ce fait, la Fédération Internationale de Tennis à standardisé les règles en stipulant qu'un joueur à le droit à 3 challenges (utilisation de la technologie afin de contester une décision de l'arbitre) par set, et d'un challenge supplémentaire si il y a un tie-break dans le set Le système à une précision de 3,6 mm, ce qui à pu conduire à quelques erreurs, assez rarement cependant.

Football

Au départ, la FIFA n'approuve pas le logiciel, car selon eux, la probabilité n'était pas de 100%. Cependant, suite à de nombreuses controverses du à des erreurs d'arbitrages, l'organisation du football mondiale à commencer à s'y intéresser puis l'a finalement adopté petit à petit, avec notamment la Goal-Line Technology. Cela permet d'avoir une image précise afin de déterminer si le ballon est rentré entièrement avec une très grande précision, à l'aide de 7 caméras différentes placées autour du but. La première fois qu'il à permis de valider un but est lors d'une rencontre de Premier League entre Manchester City et Cardiff City sur un but du bosniaque Edin Dzeko.

Billard Anglais

Pour le Snooker, le Hawk-Eye n'ai pas utilisé pour aider l'arbitrage mais pour aider les spectateurs ou bien les téléspectateurs à pouvoir se mettre dans la peau du joueur, afin d'avoir la même vision que lui, et ainsi de pouvoir voir la trajectoire du coup qu'il compte faire.

Controverses

Le Hawk-Eye est maintenant devenue familier pour tous les fans de sports tel que le criquet et le tennis. Bien que la plupart du temps unanimement acclamé, le logiciel à fait se lever certaines critiques contre lui. En effet, certains commentateurs l'on jugé comme pas assez précise, notamment lors de la finale de Wimbledon entre Roger Federer et Rafael Nadal, ou une balle avait été annoncé faute de 1mm, ce qui est nettement inférieur à la précision du logiciel. De plus, lors de certaines actions de jeu au criquet notamment, le temps entre le rebond de la balle et le moment ou le joueur frappe est trop court pour que il y est le minimum de 2 images requises pour avoir une bonne précision

Dans les jeux-vidéos

Le logiciel est également utilisé dans les jeux vidéos de sport notamment ou les développeurs de jeu achète les licences nécessaires à l'utilisation officielle. Il est utilisé dans la majorité des jeux de tennis, de criquet. Il a récemment fait son apparition dans la célèbre série FIFA avec l'apparition de la Goal-Line Technology.