Décision et Biais Cognitif

De Wiki SIO EDM
Aller à : navigation, rechercher

Décision

Définition

La décision, il s’agit de faire un choix parmi d’autre face à un problème donné. Il peut être entreprit de manière individuelle ou collective.

Tout les acteurs économiques effectuent des prises de décisions en permanence afin d’assurer leur croissance et leur survie.

Types de Décisions

Selon Ansoff, on peut distinguer les décisions selon trois types dans les Organisations :

- Les Décisions Stratégiques [DS] : Ce sont les décisions les plus importantes. Elles sont prises au plus haut niveau de l’échelle hiérarchique, et s’engagent dans le long terme. Elles portent sur la stratégie de l’entreprise.

- Les Décisions Tactiques [DT] : Elles sont l’intermédiaire entre les Décisions Stratégiques et les Décisions Opérationnelles. Elles ne sont forcément centralisé au sein d’une organisation et s’engagent dans le moyen terme. Elles concernent en général la gestion des ressources.

- Les Décisions Opérationnelles [DO] : Ce sont les décisions relatives à la l’activité courante de l’entreprise. Elles s’engagent sur le moyen ou court terme.


Tableau decisions.jpg


Processus de Décision

Le processus de Décision peut être modélisé avec l’IMC (Intelligence, Modélisation, Choix) de Herbert Simon. Elle se dessine généralement en 3 étapes, voir 4 :

1. Intelligence : Analyse de l’entreprise pour détecter les éventuels problèmes nécessitants une décisions.

2. Modélisation : Recherche et collecte des informations pour prendre une décisions. Ces informations peuvent être interne à l’Organisation, ou externe.

3. Choix : Sélectionner la meilleur solution possible en fonction du problème et des informations.

4. Feedback : Contrôle et correction si nécessaire de la mise en œuvre de la solution.


Cependant, le processus de décision n’est pas forcément rationnel ; en effet, il est peu probable qu’un acteur puisse recueillir assez de données afin de mesurer efficacement les conséquences de sa décision. En outre, il est compliqué d’affirmer que la solution choisie est la meilleure solution.


Biais Cognitif

Définition du Biais Cognitif

Un Biais Cognitif est une déviation du jugement, c’est-à-dire, avoir un regard biaisé, trompeur. Ils sont majoritairement inconscient, et régulièrement exploité dans la publicité - pour faire passer des messages, les médias - pour attirer l'attention - et la politique - pour donner plus de force à leur discours -.

Le Biais Cognitif est donc une interférence face à la prise de décision.

Aspect psychique et financier

D’un point de vue psychique, les caractéristiques d’une prise de décision l’exposent à certains biais. Il ne faut pas oublier que ce dernier peut être exclusif à l’individu, ou issu à une appartenance sociale à un groupe d’individu, voir à une pression exercé sur lui. Dans le cas où un phénomène de groupe/foule est présent, les biais peuvent découler d’une persuasion, propagande ou encore manipulation mentale.

La Finance Comportementale (Application de la psychologie à la finance) a montré que certains types de biais cognitif, tel que l’ancrage (fixation sur une première influence) sont sources d’anomalies affectant les marchés et leur économie.

Liste non-exhaustive des biais cognitif

La liste suivante est donnée à titre d'exemple.

Biais d’attention : Avoir ses perceptions influencées par ses propres centres d’intérêt

Effet d’ambiguïté : Tendance à éviter les options pour lesquelles on a moins d’information

Ancrage : Influence laissée par la première impression

Préjugé : Jugement pré-établi envers une personne / groupe en raison de leur appartenance à une population particulière

Biais d’auto-complaisance : Se croire à l’origine de ses réussites mais pas de ses échecs

Biais égocentrique : Se juger meilleur qu’en réalité

Biais rétrospectif : Tendance à juger qu’un évènement était prévisible (Je le savais!)

Erreur fondamentale d’Attribution : Accorder plus d’importance aux émotions de l’orateur qu’a son discours / ses actes.

Biais de confirmation : Tendance à confirmer les informations (approximative ou non, vraie ou fausse) qui affirment leurs hypothèses

Effet Retour de Flamme : Tendance à refuser les informations claire et logique à l’encontre de ses hypothèses

Biais de disponibilité : Ne pas chercher d’autre information que celles actuellement disponibles

Cadrage : L’interprétation d’une situation est influencée par la manière dont elle est présentée.

Effet rebond : Une idée que l’on cherche à écarter devient de plus en plus logique.

Illusion des séries : Percevoir à tord des coïncidence dans des données hasardeuses.

Effet de domination asymétrique (Effet leurre) : Choisir pour un consommateur entre 2 options l’option la plus proche d’une 3e option malgré l’asymétrie d’information.

Biais culturel : Tendance à se conformer à un type culturel donné

Effet de Mode (Conformisme) : Tendance à se conformer à la majorité

Effet Boomerang : Tentative de persuasion qui a eu l’effet inverse que celui attendu.