Bitcoin

De Wiki SIO EDM
Aller à : navigation, rechercher

Bitcoin

Le Bitcoin est une monnaie virtuelle qualifiée de cryptographique, ainsi qu'un système de paiement pair-à-pair fondé par Satoshi Nakamoto en janvier 2009. Bitcoin.jpg


Concept

A l’inverse des monnaies traditionnelles les bitcoins ne peuvent pas être matérialisés. Cette monnaie électronique virtuelle prend la forme de données chiffrées et ne peut, par conséquent, être possédée physiquement, à l'instar des devises ayant cours légal. De plus, ils ne sont pas émis par une banque centrale et ne sont reconnus par aucun Etat comme étant une monnaie ayant cours légal. Les bitcoins sont créés, de manière aléatoire, à partir d'un algorithme développé par un logiciel libre de "minage" dont le fonctionnement nécessite de puissants outils de calcul que leurs propriétaires (les "mineurs") mettent en réseau afin d'augmenter leur chance de "découvrir" un Bitcoin.

L'émission des bitcoins est limitée à un total de 21 millions d'unités en circulation. Le dispositif algorithmique de création du Bitcoin est ajusté de sorte que lors des 4 premières années du réseau Bitcoin, 10 500 000 unités soient créées. Ce chiffre est divisé par deux tous les 4 ans. Actuellement, environ la moitié des Bitcoins dont la création a été programmée par les concepteurs de cette monnaie électronique sont en circulation.

Une fois créé, le bitcoin peut faire l'objet de transactions. Il peut soit être cédé contre des devises "classiques", soit être utilisé comme moyen de paiement auprès d'un commerçant acceptant le paiement par une monnaie virtuelle. Chaque transaction est vérifiée par les "mineurs" membres du réseau. L'historique de toutes les transactions opérées sur un bitcoin est rendu public sur le réseau, ce qui permet de s'assurer que les informations relatives à chaque bitcoin (chaîne des transactions) demeurent toujours disponibles sans risque de disparition.

Usage

Depuis sa création en 2009 et jusqu'à la fermeture par les autorités américaines de Silk Road (E-commerce de stupéfiants) en 2013, le bitcoin a été utilisé majoritairement comme moyen d'échange par des réseaux criminels pour des jeux d'argent, l'achat de substances illicites, ou pour des bases de données piratées.

Bitcoin n'est pas une monnaie centrale, c'est une monnaie qui repose sur un système de pair à pair. Avec le Bitcoin, on envoie une unité directement à son créancier, sans passer par un système bancaire.

Utilisateurs

- Les utilisateurs (classiques) : ce sont les plus nombreux. Ils émettent et reçoivent des paiements en bitcoins. Ils ont le droit de lecture de la base de données (c'est-à-dire qu'ils ont accès à l'ensemble des transactions bitcoin. Par exemple sur le site https://blockchain.info/fr/, une des innovations majeures du bitcoin étant le libre accès aux informations concernant les blocs de transactions.

- Les mineurs : ils vérifient et valident les messages de transactions qu'ils reçoivent en utilisant un logiciel spécifique de minage. Ils ont donc un droit de lecture et d'écriture de la base de données, et sont en quelque sorte garants de la sécurité du système. En effet, plus il y a de mineurs, plus la puissance de calcul du système bitcoin est grande, et donc les attaques frauduleuses sont moins aisées.

Pour devenir mineur, il faut avoir une force de calcul très élevée ce qui inclus également une consommation d’électricité extrêmement élevée. Pour simplifier, la force de calcul de l’ordinateur correspond à la puissance du processeur de l’ordinateur (plus la force de calcul est élevée, plus le mineur a de chances de trouver un nouveau bloc). Les mineurs peuvent gagner de l’argent en découvrant de nouveaux blocs, mais également grâce aux dons des utilisateurs. En effet, lorsqu'un utilisateur souhaite faire valider sa transaction plus rapidement, il y ajoute une petite commission qui revient aux mineurs ayant participé à la validation du bloc.

Génération

La création monétaire ne dépend pas d’une autorité comme la Banque Centrale. Elle dépend de la puissance de calcul du système. C’est-à-dire du nombre de mineurs capables de trouver une suite de chiffres liés par une relation mathématique. Les calculs réalisés afin de trouver une empreinte numérique (suite de chiffres) correcte sont effectués par le logiciel de minage installé par le mineur. Quand un mineur trouve une empreinte numérique inférieure au seuil demandé (qui est mis à jour en fonction de la difficulté de minage), il publie son bloc dans la base de données Bitcoin. Les autres mineurs vérifient alors si elle est juste, et si elle l’est, ils l’inscrivent définitivement dans la base de données : un nouveau bloc est créé, c’est-à-dire que de nouveaux bitcoins sont introduits dans le système.

L’empreinte numérique d’un bloc est liée à l’empreinte numérique du bloc précédent. C’est pourquoi il est impossible d’introduire de nouveaux bitcoins dans le système. Le bloc serait de toute manière invalidé par les mineurs vérifiant ce dernier.

La création monétaire du Bitcoin peut sembler très abstraite, car elle ne repose que sur une relation mathématique. C’est pourquoi, pour la compréhension de son fonctionnement, il faut admettre que le bitcoin et sa création repose sur un algorithme, et donc rien de concret, ou de matériel. Ce qui le différencie des monnaies existantes, qui ont une valeur reconnue par tous. C’est pourquoi la valeur du Bitcoin est contestée, elle ne repose sur rien de connu.

Transaction

Quand un utilisateur acquiert des bitcoins, il obtient une adresse, qui lui permet de recevoir, stocker et envoyer des bitcoins (aussi bien qu’une adresse mail permet de recevoir et envoyer des mails). Il peut ensuite créer autant d’adresses qu’il le souhaite. Pour pouvoir transférer des bitcoins, l’utilisateur a également besoin d’une clé privée, qui est en quelque sorte un mot de passe. La clé privée permet de calculer la clé publique de l’adresse.

A chaque bitcoin reçu correspond une clé privée. En effet, la clé privée (ou clé secrète) est liée à l’adresse bitcoin par une relation mathématique. Donc elle change à chaque transaction car l’adresse du destinataire des bitcoins est différente de celle de l’expéditeur.

L’adresse et les clés privées sont quasiment impossibles à mémoriser, puisque l’adresse est composée au maximum de 34 caractères, et que la clé privée est une suite de 50 chiffres au plus. C’est pourquoi elles doivent être enregistrées dans une application spécifique. Il existe une application officielle gratuite, qui contient toutes les clés privées. Elle repose sur un fichier, qui est appelé « wallet », ou porte-monnaie électronique. Chaque utilisateur décide du système qu’il veut utiliser, il est libre d’être sa propre banque (ex: stocker dans son disque dur), ou d’avoir recours à un tiers de confiance.

La clé privée est nécessaire à l’utilisateur pour signer un message. Pour vérifier le message, les autres utilisateurs ont accès à la clé publique de l’émetteur du message, qui est liée par une relation mathématiques (et cryptographique) à la clé privée.

L'évolution du cours du Bitcoin

En août 2010 un Bitcoin valait à peine 6 centimes de dollars. Il faut alors attendre le mois de Février 2011 pour qu'il atteigne 1 dollars. Il faut attendre Avril 2013 soit 2 ans après pour que le Bitcoin atteigne les 100 dollars. Finalement il atteint les 1000 dollars en décembre 2013. Mais il rechute tout de suite après sans revenir au 1000 dollars jusqu'en 2017. Puis cette année 2017 fut une montée jamais vue dans l'histoire du Bitcoin. En effet, début 2017, il valait 1000 dollars alors que début 2017 il en valait plus de 19000. Néanmoins le 29 décembre 2017, le cours du Bitcoin à tendance à chuter car il ne vaut plus que 14000 (ce qui reste tout de même considérable. Coursdubitcoin.png